Vous êtes ici

Précédent

Arrivée à la mi-novembre, Lydie Dewisme est la nouvelle Directrice Générale des Services de la Ville, poste inoccupé depuis le décès de Jean-François Lavoine en janvier dernier. En quelques questions, elle revient sur son parcours porfessionnel et ses aspirations pour Mons en Baroeul.


Pourriez-vous en quelques mots, nous retracer le parcours professionnel qui vous a conduit jusqu'à Mons en Baroeul ?

Après avoir passé 14 années en Mairie de Bailleul, où j’étais responsable des affaires générales, de l’insertion et du logement, j’ai eu l’opportunité de devenir directrice générale de la Communauté de Communes Monts de Flandre – Plaine de la Lys. De 1996 à 2013, j’ai ainsi pu, avec des élus très sensibles à l’environnement et au développement durable, développer de nombreux projets comme l’élaboration d’un Plan Local d’Urbanisme intercommunal, d’un Programme Local de l’Habitat, la création d’un parc d’activités de qualité environnementale ou d’une aire d’accueil des gens du voyage paysagère. En 2014, j’ai été nommée directrice générale de la Communauté de Communes de Flandre Intérieure, afin d’asseoir cette nouvelle communauté issue de la fusion de six communautés de communes, d’un syndicat intercommunal et de trois communes isolées, dont la ville centre Hazebrouck.

En 2018, je suis partie en Normandie. Je suis devenue directrice générale des services mutualisée entre une communauté de communes et la ville centre.

J’ai souhaité retrouver un poste dans le Nord, rentrer « chez moi ». Je cherchais à travailler dans un territoire en mouvement, avec une équipe d’élus volontaires, et des agents motivés.


Comment concevez-vous votre mission de Directrice Générale des Services, tout spécialement dans notre ville et précisément en ce moment ?

Ce qui m’intéresse dans ce métier passionnant, c’est d’allier la stratégie et l’opérationnel. J’ai besoin d’aider les élus dans la formalisation de leurs idées, de leurs projets, et de participer, avec les services, à la réalisation de ces projets. Le DGS est, pour moi, une sorte de chef d’orchestre, qui doit savoir lire, voire adapter, la partition, et la mettre en musique avec son orchestre. Tout cela suppose de travailler en confiance, de la collaboration, du partenariat, du travail d’équipe.

Ce qui m’a attirée à Mons en Baroeul ? Une équipe d’élus stable, dynamique et de vrais projets liés au renouvellement urbain, au paysage, au développement durable. Je suis passionnée par l’aménagement de l’espace (comment on le construit ou on l’adapte) et le ménagement du territoire (comment on y vit). Sur ce point, il me semble être sur la même longueur d’ondes que les élus.

Certes, le contexte actuel de crise sanitaire lié à la pandémie n’est pas facile. Tout le monde doit s’adapter et, malgré tout, continuer d’avancer.


Quelles ont été vos premières impressions en découvrant notre ville, ses habitants, ses agents ?

Je connaissais déjà Mons en Baroeul. J’y ai de la famille.

J’avais également eu l’occasion d’entendre Monsieur le Maire et mon prédécesseur, Jean-François LAVOINE, auquel je rends hommage, présenter les réalisations de la Commune dans le cadre de l’ANRU 1 et des projets pour l’ANRU 2. J’ai été, à l’époque, séduite par leur intervention.

Etant donné le contexte, je n’ai pas encore eu l’occasion de beaucoup côtoyer la population, ni de rencontrer l’ensemble des agents de la Ville. J’ai trouvé, au sein de l’Hôtel de Ville, des collègues motivés, disponibles, efficaces, une belle équipe.


Quels sont les premiers dossiers dont vous allez vous saisir ?

Il va falloir mettre en œuvre les projets préparés durant le précédent mandat : lancer les réalisations de renouvellement urbain, dans le cadre de l’ANRU2 ; organiser la rénovation de l’Hôtel de Ville.

Je dois bien entendu « prendre mes marques », m’approprier les dossiers, rencontrer les partenaires, et accompagner mes collègues.


En ce début d'année, quels sont les vœux que vous pourriez formuler pour notre ville et auxquels la collectivité que vous allez diriger pourrait contribuer ?

Mes vœux pour cette nouvelle année :

- que le contexte de crise sanitaire s’apaise, afin de retrouver de la convivialité, de permettre aux gens de se rencontrer, de participer aux manifestations ;

- que les premiers projets puissent se concrétiser dans les meilleures conditions.

Je souhaite bon courage à tous.


Une nouvelle année, un nouveau poste, un nouvel environnement professionnel … autant d'incitations à se projeter vers l'avenir. Comment l'abordez-vous ?

Je suis consciente des difficultés, mais j’ai l’envie et le courage. Je suis pugnace, diront certains. Mes deux leitmotivs sont : « Courage et persévérance » et « Avancer et faire avancer ». Je tiens vraiment à mettre mon expérience au service des élus et des citoyens de Mons en Baroeul.


Un message plus personnel, peut-être, comme conclusion

Je vous présente, à tous, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année ; qu’elle soit bien meilleure que l’année 2020 ; qu’elle vous apporte joie, bonheur, santé et sérénité. Prenez bien soin de vous et des autres.